Sur les pas des peintres impressionnistes à Giverny

Très intéressée par les peintres impressionnistes et l’envie de partir quelques jours en voyage, je suis partie découvrir certains lieux emblématiques liés à ce courant artistique, entre Auvers-sur-Oise et Giverny.

Première étape : Auvers-sur-Oise dans le département du Val d’Oise.

Située à une trentaine de kilomètres au nord de Paris, la petite commune est connue pour avoir été un lieu d’inspiration du peintre Vincent Van Gogh. Arrivé à Auvers en mai 1890, le peintre tente de se donner la mort en plein champ le 26 juillet 1890 avant de mourir trois jours plus tard le 29 juillet. Durant ses trois mois à Auvers, il peint plus de 70 tableaux dont beaucoup eurent le village et sa campagne comme toile de fond.
La ville est aussi célèbre par la présence du peintre Charles-François Daubigny qui y amarra son bateau-atelier en 1860. D’autres artistes suivront en 1873 comme Paul Cézanne en compagnie de Pissarro.

Maison au centre de la commune d’Auvers sur Oise. ©Annalena Meyer-Freund

Que visiter :

Centre ville : nous avons découvert Auvers-sur-Oise en suivant une visite guidée de l’office de tourisme, sur les pas de Van Gogh. Une visite très riche où l’on découvre la commune aux travers des yeux du peintre, où les tableaux du peintre sont mis en perspectives avec les modèles : l’église, la mairie, les champs…

Le château d’Auvers : avec son exposition « Vision Impressionniste », le lieu met en valeur le courant impressionniste au travers d’un parcours multimédia. Une scénographie mêlant son et lumières qui retrace l’histoire de ce courant artistique, en rupture avec les codes de l’époque et précurseur d’autres courants : cubisme, fauvisme… (Tarif 12 €).

Exposition immersive au château d’Auvers. ©Annalena Meyer-Freund

Où dormir :

L’hôtel des Iris : C’est dans une ancienne poste intégralement restaurée que se dresse aujourd’hui ce petit hôtel de charme qui fait aussi salon de thé. Comptez 89€ la nuit.

Où manger :

Auvers de vin : super bar à vin dans un cadre moderne. Une cuisine de qualité où la carte change chaque semaine selon les saisons et les envies du chef.

Après une journée et une nuit à Auvers-sur-Oise, nous continuons notre route vers Giverny, à 1h de là. Direction l’Eure !

Seconde étape : l’incontournable commune de Giverny

Ce petit village est célèbre grâce à Claude Monet qui y séjourna une partie de sa vie (de 1883 jusqu’à sa mort en 1926.)
La présence du peintre à Giverny attira de nombreux artistes de nationalités diverses qui contribuèrent eux aussi à faire de ce site un lieu particulièrement emblématique.
La petite commune se parcourt facilement à pied et les jolis jardins fleuris nous plongent dans les peintures impressionnistes.

Que visiter :

Le musée des impressionnistes
Le musée, consacré aux impressionnistes, s’intéresse à l’histoire de l’impressionnisme, le post-impressionnisme dans son ensemble et ses suites plus lointaines dans la seconde moitié du XXe siècle.
J’ai était un peu déçue par le peu de peinture de Monet et de peintures de la période impressionniste en général. Peut-être dû au parcours imposé par la crise sanitaire ?*
Cependant le musée m’a permis de découvrir les œuvres sublimes du peintre japonais Hiramatsu Reiji et rien que pour ça, l’exposition vaut le détour ! (Tarif : 7,5 €).

La maison et le jardin Claude Monet
Le jardin vit au rythme des saisons et offre une belle diversité florale et naturelle. On découvre le célèbre pont vert japonais et les nymphéas, comme posés sur l’eau. Le tableau de Monet prend vie sous nos yeux et nous laisse contemplatifs…
Le jardin est un réel havre de paix. Dommage, il n’y a pas de banc où rester et admirer la nature. Crise sanitaire oblige, des circuits sont mis en place et il est impossible de déambuler librement dans ce jardin d’Eden…

Le jardin de Claude Monet et ses nymphéas invitent à la contemplation. ©Annalena Meyer-Freund

Au bout du jardin, la demeure du Maître de l’Impressionnisme se dessine. On y découvre des archives, ses meubles, ses estampes japonaises et ses faïences. Une plongée dans les tableaux du peintre qui donne envie de sortir ses pinceaux…

Un conseil, privilégiez vos visites dès l’ouverture afin d’être le plus tranquille possible car la Fondation Monet est un haut lieu touristique. Comptez 9,5€ l’entrée pour la visite par adulte pour les jardins et la maison et minimum 1h30 pour tout visiter…

Hôtel Baudy : Lieu mythique où séjournaient de nombreux peintres venus chercher l’inspiration à Giverny, comme Cézanne et Rodin. L’Hôtel Baudy est devenu un café restaurant dont le jardin invite à la contemplation avec ses innombrables variétés de roses anciennes. La cuisine du restaurant ne vaut pas le détour mais c’est malheureusement le seul moyen pour pouvoir se promener dans le jardin.

Où manger :

Restaurant la Musardière : dans un cadre moderne, la cuisine contemporaine évolue au fil des saisons et des produits locaux. Je recommande !
Au Coin du Pain’tre : une boulangerie où déguster un bon petit déjeuner le matin et où s’arrêter à midi pour un plat du jour simple sur une jolie terrasse au cœur du village.

Troisième étape : Les Andelys et Vernon

Après une journée à Giverny, nous nous rendons à Les Andelys à quelques kilomètres de là.
Située au bord de la Seine, la ville est surplombée par les imposantes ruines du Château-Gaillard. Bâti sur des falaises calcaire, la forteresse militaire du XIIe siècle est liée à l’histoire de Richard Cœur de Lion.
Le Château Gaillard est accessible en voiture et offre un magnifique panorama sur les méandres de la Seine et les falaises calcaires.
La ville quand à elle abrite quelques anciennes bâtisses médiévales aux abords de la Seine, dans la partie appelée le petit Andely. Le nord de la ville (Le Grand Andely) est plus moderne et moins intéressant, excepté la collégiale.

Vernon
Après les Andelys, direction Vernon. La ville propose un parcours pédestre à travers la ville où différents panneaux reviennent sur l’histoire de la ville et son lien avec le courant impressionniste. On découvre de jolies ruelles et de vieux bâtiments médiévaux et on termine la balade par l’incontournable moulin.

Où manger :

Bistro des fleurs : restaurant proposant du vin au verre accompagné de plats traditionnels français à base de produits locaux.

Ce séjour sur les pas des impressionnistes est une chouette idée d’escapade pour les amoureux de l’art et de paysages naturels. Je recommande Giverny, deuxième site le plus visité de Normandie, et on comprend pourquoi !
Le séjour peut être prolongé dans d’autres lieux porteurs d’histoire liée à l’impressionnisme, comme Rouen ou le musée d’Orsay à Paris.

*Nous sommes partis en août 2020 durant la période de crise sanitaire dû à la Covid-19.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :